FLUX DU SDH

vendredi 24 février 2012

THIERRY THÉOLIER_ NOUVELLE INTERVIEW "DIEU QU'ILS ÉTAIENT STUPID"_ PREMIERE QUESTION


En écoutant
The_Durutti_Column_First_Aspect_Of_The_Same_Thing.mp3  (1979)


TH en haut deuxième à gauche.

C.V : Tout d’abord, donne moi ta définition du mot Hype :
TH : Hyperbranché. C’est aussi une méthode d'annonce pour vendre un produit culturel à base d'exagération publicitaire médiatique, basée sur un mensonge (le produit est surévalué) et en dernier instance comme dirait l'autre, la hype est un micro phénomène sociétal comme justement les «hipsters» que je préfère désigner comme les «hypeux» parce qu'ils en tiennent une bonne couche, l'idiotie est leur programme d'aliénation et ils sont à force devenus juste débiles. Une marque de merde en a remis une couche. "Dieu qu'ils étaient stupid" pour paraphraser cet enculé de Céline... En français, la traduction directe «hyper branché» peut paraître inopportune car trop hype justement et serait un délit d’initié. Il faut se démarquer du « beauf branché » qui existe depuis Canal + qui pompe les contenus de Technikart. Ne surtout pas s'autoproclamer hype ! Là est le paradoxe, ce terme est considéré comme exagéré par les hypeux, voilà pourquoi ils ne se désignent jamais en tant que tel et que j'ai sous-titré le blog des casseurs2hype "Plus hype que la hype et ils t'emmerdent" pour faire un doigt à tout ces suckers. En 1999 l’ouverture du concept store L’Épicerie crée par Artus de Lavilleon, Ramdane Touhami (et un certain Antoine...) a vraiment marqué les débuts d'une hype stigmatisée comme hyperbranché. "BUY HYPE" était affiché en lettres énormes sur le mur. Je me suis ensuite amusé à construire et à déconstruire le fameux mot hype et cela grace à un titre d'un texte HYPE À TA FACE de Efpé afin d’en tirer le meilleur et de cultiver au maximum le paradoxe du cassage de hype sur le blog des casseurs2hype d'où tout vient à peu près. Depuis, je me plais à graviter autour et dans ce petit monde qui m’est à la fois familier et finalement assez étranger.


La suite après le couscous avec La BS à la brasserie du parc 38, rue du maroc.


photo : Clémence Veilhan (tiré du book "Return to Eden" by THTH)


Suck my flux

Speech by ReadSpeaker