FLUX DU SDH

mardi 20 mars 2012

JOHANNE du FOX CLUB - Interview in LE BONBONT NUIT # 41 + Demain mercredi 21 mars,DRAMA Family au Fox.



On avait quitté Johanne chez Moune (avant La Clique), cabaret lesbien, on la retrouve au Fox, avec toujours son mélange de franc-parler gouailleur et de classe à l’ancienne. Le Fox-Club, c’est un ancien bar à hôtesses en plein cœur de Pigalle et un de ces tout-nouveaux-tout-très-beaux-terrains-de-jeux-qu’on-connait-pas-encore-mais-qui-nous-plait-déjà. Elle nous en dit tout.

Au Fox, on peut juste prendre l’apéritif ou danser jusqu’au petit matin. Ce n’est pas un bar mais pas vraiment une boite non plus. Alors boite-bar-cabaret ? C’est quoi pour toi ce lieu ?
En fait, en partant de Chez Moune, j’avais envie de retrouver cette ambiance de convivialité, quand les gens se rencontrent vraiment, et qu’ils peuvent oublier les petites cases dans lesquelles on les pose. J’avais envie de créer un lieu où l’on se sente bien. Où tu peux discuter, écouter de la musique, partager une assiette sans savoir forcément à l’avance comment ça va tourner.

Tu parles de petites cases, et justement, meme si ca reste réservé aux filles le week-end, tu ne revendiques pas le statut de bar lesbien ?
Non parce que ça n’est pas juste ça. D’ailleurs, « soirées réservées aux filles » ça ne veut pas dire « aux filles lesbiennes », ça veut dire « aux filles ». Sans distinction. L’idée c’est que chacun se respecte et puisse se rencontrer. C’est comme les soirées mixtes en semaine : dès le début, j’ai affiché ce souhait-là. Pour moi ce qui est important c’est que tout le monde passe un bon moment. Que ça soit détendu et agréable quelque soit l’ambiance.

Pourtant les ambiances peuvent être très différentes : un soir un DJ set electro, un autre une soirée 50’s ou franchement cabaret, comment gères-tu ta programmation?
C’est beaucoup au feeling. Ce qui est sûr c’est que je ne me dis pas « je vais à tout prix faire tel truc parce que c’est ça qui marche » J’essaye de programmer des gens qui aiment ce qu’ils font et ont envie de le faire découvrir aux autres. Parfois ce sont des artistes confirmés comme l’humoriste Nathalie Rhéa qui vient d’accepter de se produire au Fox tous les jeudis, mais parfois c’est simplement deux copines qui ont envie de passer les disques qu’elles aiment. Ca n’est pas une question d’être connu ou pas, c’est une question de plaisir partagé. Qu’on soit artiste ou spectateur, quand on est content on revient, du coup les choses se font assez naturellement, au fil des rencontres. Moi, au départ, j’ai commencé par une formation de chanteuse classique puis j’ai bifurqué vers l’évènementiel et finalement quand je suis arrivée à la gestion d’établissement, j’étais passée par presque tous les postes dans ce domaine. À présent, on me demande de rechanter : pourquoi pas ? Si c’est un plaisir de part et d’autre, ça se fera.

La prog, l’animation, l’accueil personnalisé. Il paraît même que parfois tu t’improvises voiturier… Alors? Feras-tu toujours toi-même ces démentiels petits cocktails girly à la crème fouettée dont tu as le secret ?
Oui. Même si je me fais régulièrement seconder, au comptoir ou en salle, garder l’esprit de la taulière qui sert, c’est quelque chose d’important. À mon avis, c’est pour ça que les gens me suivent et que ça fonctionne. Parce que, quelque part, on se sent comme à la maison.


*

photo : Alfabella / interview : Michaël Clément


Courtesy Le Bonbon Nuit # 41 La Bonne Ombre
http://issuu.com/lebonbonnuit/docs/lebonbonnuit17

Fox Club
9, rue Frochot, Paris 9e / M° Pigalle

http://www.foxclubparis.com

**

Demain mercredi 21 mars
DRAMA Family au Fox.



http://www.facebook.com/events/395060307175288


Suck my flux

Speech by ReadSpeaker