FLUX DU SDH

mardi 31 décembre 2013

H-12 ou KAIROS WTF ?

Bonjour les Dudes (femmes & hommes)

Tic tac tic tac... à H-12 je reçois dans ma boite aux lettres un retour écrit sur mon album, étant bien sûr complètement au nirvana (non pas le Nirvana ça finit mal) disons dans la réalité, la mienne (je fais un album, quelqu'un l'écoute et exprime quelque chose...) justement ce quelque chose n'est vraiment pas anodin... Voici donc le feedback d'un... moine sur l'album "2000 What the Fuck" à l'aube de la nouvelle année, nouvelle année ? Vraiment ? Ou un.... KAIROS WTF!

"Vibration mystique. Percutante. Quasi hypnotisante. Boum, boum, boum. Voilà. Après des heures passées à mûrir le truc, j’ai enfin réussi à mettre des mots sur mon état d’âme à l’écoute de 2000 What The Fuck. Parce qu’elles ont ressurgi du passé, pures et puissantes, ces expériences philocaliques faites naguère au contact du grand Philippe (Sers, le philosophe, l'artiste). Ah oui, les revoilà intacts ces amphithéâtres d’UP6, habituellement désertés les friday night because alcools et qui là, bondés, deviennent le thêatre d’une tension quasi religieuse où chacun, chacune, est pendu aux lèvres du maître. Et c’est parti pour un voyage intérieur au cœur de la magie de l’Avant-Garde. Kandinsky. Dada. Breton. Eisenstein. Ils sont là. Présents. Vivants. Voilà. C’est ça. C’est ça dont tu fais mémoire en mon âme, ce que tu actualises par ton art sonore. Cette sensation. Ce kairos. Alors attention ! Pas de démago TH, là j’vais être franc, oblat bénédictin oblige : Dudisme is not my credo (cela mérite débat : on l’aura.). Mais au-delà des divergences théologiques, je sens une vibration du cœur, du mien, que seul l’artiste, le vrai, est capable de faire naître. Dès lors la musique devient un espace sacré qui ouvre une brèche au souffle de vie. A l’Esprit. Car c’est bien ça dont il s’agit : l’apologie du cœur. Si les suckers savaient ça ! Les pauvres… Et me voilà accro. Imagine, ça va faire trois jours que j’ai téléchargé (légalement ! Une première…) ton album et j’ai l’impression de l’avoir à peine effleuré, de n’en être qu’aux prémices. Et pourtant ça tourne en boucle… dans mes oreilles, dans ma mémoire. « Prayer / Fidèle à moi-même / Dieu / Suck / Suck, Sucker / Prayer…». Et me voici inondé de joie. Ca déborde. Et je ne peux qu’admirer l’éclat de cette armée de combattants (spirituels) qui se dressent, au-delà de leurs différences, avec le Système (Suck / Suck / Suckers) et ses excréments [cf. tes textes, t’as fait le boulot donc j’en rajoute pas] en ligne de mire. Oui la culture nait de l’underground ! Et ton art en érige deux colonnes : lutte / quête. Lutte contre un dragon qui avale tout sur son passage et qui nous transforme en animaux (ou consommateurs écervelés c’est la même). Quête de liberté et de vérité où l’art n’est plus asservi au divertissement homicide mais devient au contraire ce qu’il est, tel un Socrate moderne, le témoignage d’une expérience vitale… et davantage encore : un choix de vie. Radical. Irréversible. Oui l’ami, ton son me pousse à ne pas baisser les bras, à ne pas abdiquer, à continuer à me battre, rempli d’espérance, au nom de l’homme. Au Nom de l’Homme. God bless u ThTh ! "

FF "Moine urbain, architecte, éducateur"

Vous pouvez toujours (ré)écouter (ou re-découvrir) l'album qui a inspiré ce feedback sur http://nukod.bandcamp.com


Comme je bosse ce soir comme chauffeur2salle (DJ-pour-la-foule) afin de ne pas sucker les "subvenfions" et/ou pervertir mon art (faire ce que le marché ou le ghetto corporate me demande afin de servir les über-bobos pour remplir leur galeries ou leurs espaces VIP), on se voit peut être au Point Fmr ce soir, je taffe dans la grande salle de 23 h à 3 h, c'est facile pour me repérer, j'ai un néon2merde à la main, je cherche les dudes dans Le Noir, passez le test, ça aveugle parfois.



A ce soir, dans mon sac dragon, j'aurai le CD à donner.
photo : mathjules.

Suck my flux

Speech by ReadSpeaker