FLUX DU SDH

samedi 17 septembre 2016

FERMETURE DEMAIN SDH 2.0 sur NING + NAISSANCE ROCK CRITIC

BONJOUR !



J-1. RAPPEL : le site-réseau social SDH 2.0 va fermer.             


RE-LIRE CE MESSAGE sur la home !

Demain normalement ce site sera HS et cette news-letter ne fonctionnera plus. 

IMPORTANT: Avez-vous bien récupéré vos articles, photos ? Oui ? tant mieux.  Non ? Grouille toi !
Parce qu'après c'est mort, ça fait 10 jours que je le signale... T'as rien publié ? Super ! On n'en parle plus.

De mon côté, je suis en train de récupérer mes articles un à un. Je copie/colle. Marrant de se relire... En toute mégalomanie et maladresse  je me dis : quelle pêche, quelle énergie (noire) je peux avoir quand je commence à envoyer du bois et les commodes avec !!!

Vite, avant demain, regardez-bien votre profil et votre blog, vous avez peut être écrit un texte qui pourrait vous réveiller de nouveau... vous inspirer, c'est votre muse ou votre mauvaise fée... A vous de voir... Test !

Dans mes billets, j'ai aussi publié des amis, artistes, journalistes... je donnais des coups de pouce, je rendais hommage, cela servait à çà, le SDH 2.0 ning...

Presque comme un vulgaire profil facebook mais la page sur ning était gravée dans le web 1.9 extérieur au web 2.0, en périphérie de FB... comme un squat... virtuel.

Ainsi mes paroles écrites, les mots - parfois le sens - la révolte, le coup de gueule ou l'hommage, la passion n'étaient pas diluées dans le bleu du WTF facebookien. Oui au fond tout le monde s'en fout mais pas moi et c'est bien l'essentiel.

Quand on a écrit des articles, textes, billets d'humeurs, chroniques, on les garde, on les encadre, on les édite d'abord mais où ?... On ne les fout pas à la broyeuse du réseau Facebook où tout le monde dit n'importe quoi, où tout perd de sa valeur... cela servait à çà, le SDH 2.0 sur ning...

Gardez çà sous le coude ... quand on perd la poigne de sa volonté, c'est la mort de l'âme.

BRAS DE FER avec le meilleur de moi même, si je perds, je me vends et je vais en enfer.

Je ne pouvais pas laisser fermer le SDH 2.0 version ning sans finir par deux choses.

La première c'était le rappel de l'utilité d'un site personnel - si vous êtres un peu écrit-vain, gonzo ou spammeur professionnel - et encore plus,  l'utilité des sites collectifs de type "ouvert", sans approbation dans l'interface, sans "chef" donc...

Pas comme dans ces webzines snobinards de la pop corporate parisienne que j'ai remis à leur place une fois sur le SDH 2.0, pour garder ma liberté, ma dignité, mon indépendance testostéronée marre de "sucker" les boss de publication même quand ce sont des potes - on appelle çà, des rédac'chef , j'en ai connu un seul de vraiment "moderne", à la page , il s'est barré depuis pour duder (véridique)  - les pigistes, les auteurs, les diggers doivent se fadder les dépressions permanentes et les concessions des bobos frustrés mâle alpha qui veulent faire de la thune avec des média web (ou papier payant c'est pire). Ils sont pris dans le piège de la culture pop marchande en 2000 WTF et plus personne ne veut payer à part les vieux schnocks. Ce sont les annonceurs, les rédac'chefs ou pire... la nostalgie.

APARTÉ : Pour réussir - faire de la thune sur le web donc VRAIMENT de la caillasse -  je parle pas de faire du prolétariat-bobo à la Konbini ou même  à la Brain (je baille tellement ce sont des fiottes poppeuses) en oubliant votre cerveau et vos couilles  - NON pour faire de la thune, faut réguler juste des services communautaires d'information pure de type "mainstream" comme ALLOCINÉ ou mieux, le chef d'oeuvre collectif 2.0 SENS CRITIQUE sinon, laissez béton les mecs et mettez vous au jardinage après le boulot. Perso, moi je vais là, je vous raconte pas l'aventure avec les fichiers cryptés c'est une joie nerd.

BREF... Le SDH 2.0 sur ning était un média communautaire libre (payant aka je le payai chaque mois pour moi et pour vous... certains collectifs technos se sont bien régalés...). Comme d'hab', je me suis affranchi d'un pouvoir, d'une aliénafion, celle de Facebook en 2009 avec sa censure débile puritaine en plus de son effet dévastateur sur la créativité.

Ce SDH 2.0 sur ning... j'en ai pas fait grand chose au fond, quelques partenariats  et quelques textes dont celui là complètement taré écrit le 31 décembre 2014 - c'était juste un moyen d'indépendance mentale pour m'isoler de la hype et du bleu facebook ou des rédactions déprimantes des mag branchés papier et web soit en tant qu'artiste ou en tant que chroniqueur... pour publier ma came énervée sans demander rien à personne, sans "sucker" (courber l'échine pour demander une liberté d'expression qui devrait être la base de tout média) -  en ce moment question expression et production, je préfère réaliser moi même la musique (avec un peu de texte) que j'écoute (relis, c'est le paradigme final) au lieu de subir et d'en parler - en bien ou en mal - et surtout de duder avec la BS, mes potes dudes que je compte sur les doigts de la main.

Et la deuxième chose que je voulais communiquer, c'est la naissance d'un nouveau média, ROCK CRITIC crée par Géant Vert et l'artiste graphiste Ben Hito.

Géant Vert n'est d'autre que le parolier et fondateur de Parabellum le groupe punk des années 80 qui balançait CAYENNE et AMSTERDAM entre autre... Il est journaliste également à Rock'n Folk depuis 15 ans.

Parabellum.. Je peux vous dire que ce n'était pas les "Sexy Cool" ou "Salut, c'est Sushi" et encore moins LA F(L)EMME... ni même les Bérus, tiens ! Le chanteur est désormais fonctionnaire au CNRS... . Le chanteur de Parabellum est mort. Schultz, paix à ton âme comme Daniel Darc et d'autres mais je vous le dis direct, je préfère les dudes - les poètes de la lenteur - aux punks nihilistes de la pop marchande. Au mieux de leur forme, ils se foutent en l'air à l'age de 27 et rejoignent le club.

Je mange tous les vendredis avec le parolier de ce groupe donc Géant Vert... Comme, à tous les copains du vendredi, je lui ai donné mon disque un CD 100 % fait maison  sur mon propre label JOKARI GARAGE - ce n'est pas une démo, non c'est un p'tit disque fini du siècle 2000 WTF quai de la Loire, pas du KAKATERINE en phase terminale bobo ou un autre artiste qui essaie depopifierson compte en banque, le mien descend dans le ZEN  le plus absolu - c'est le 3ème acte de mon projet 2000 WHAT THE FUCK en me disant que ça allait direct à la poubelle du Géant, qu'il n'allait pas supporter ma poésie sonore déglinguée et bien je me trompais...

Je me retrouve avec les Ramones et Pascal Comelade !!! Chouffe :


ROCK CRITIC, c'est un gratuit de 24 pages, un GRATUIT ouais mais pas comme VICE (un sous Actuel) ou Red Bull Academy : des sous-merdes éditoriales bouffées par les annonceurs qui, au mieux, crée des snobismes pop, pas des ouvertures techno.

ROCK CRITIC vous pouvez  vous le procurer par exemple à L'INTERNATIONAL RECORDS (12, rue Moret) et ailleurs comme le zinc de la brasserie du Maroc, venez discuter le bout de méchouis avec Géant Vert il est présent tous les vendredis...

Bon je vous laisse, c'était un peu long, je vous enverrai encore une dernière nouvelle peut être demain sinon on se retrouve avec plus de 100 membres sur ce groupe FACEBOOK (je prépare la suite  ou là... on verra... GO SLOW encore... peut être que je ré-ouvre la mailing liste, n'ayez crainte, je prends juste mon temps parce que je ne suis pas à l'usine, plutôt dans un hamac ou mieux, je me laisse flotter dans une rivière ou un canal en bas de chez moi. Parfois je lève un doigt - le petit - aux passants médusés par pareille flotte.



Belle soirée !

TH

Suck my flux

Speech by ReadSpeaker