Samedi 14 septembre : SDH à la JIMI avec comme invité Julien Séror illustrateur et graphiste.


Julien SÉROR est un illustrateur indépendant et graphiste print freelance. Illustration, rough, story-board, character design, concept art pour film ou jeux vidéo. Graphiste-Illustrateur de formation, l'artiste est capable de développer un projet sous différentes formes. Il maîtrise les logiciels de création print, le dessin académique, la peinture acrylique, le digital painting, la bande dessinée et la sculpture.

Julien Séror a suivi une formation en Arts Appliqués et en communication visuelle. A 16 ans, il obtient sa toute première opportunité de travailler en tant que environment artist pour un jeu vidéo du nom de "Eon of Tears", développé par un studio de jeu vidéo franco-canadien : Evillusion. Il s'agissait de réaliser plusieurs bâtiment d'un village amazone. 

Quelques dates de son parcours :

En  2008, il décroche sa première mission d'illustrateur pour les éditions Milathéa, éditeur pour l'enfance puis une autre pour les Editions Edicef (Hachette Livre International), éditeur parascolaire.  L'année suivante, il décide alors de se concentrer sur son apprentissage et son perfectionnement en illustration via la peinture numérique, média très en vogue depuis le début des années 2000.  Il enchaîne en tant que roughman pour des studios de communication événementielle. 

A partir de 2012, il obtient une opportunité de travailler en tant que environment artist pour un long métrage sur la guerre d'Algérie, réalisé par Frank Chiche. Puis, il obtient une mission en character design pour l'éditeur de Heroïc Fantasy: Fan2Fantasy

En 2013, il eut le plaisir de réaliser sa première pochette de disque pour un groupe de métal du nom de "Deafers". Ce fut un succès, autant pour le client que pour les amateurs.

Il réalise sa première couverture de roman, "Hyperjournée", paru aux Editions Fauves, et pour l'auteure Giandra De Castro en 2014. Il enchaîne en obtenant une importante mission de graphiste pour le client GSF, Société de Propreté pour les grands événements comme le Festival de Cannes. 

Entre 2013 et 2016, il réalise un nouveau projet artistique, engagé. Une série de peintures intitulée "Cyborg Women": des femmes cyborgs, réalisées à base de techniques mixtes. Le concept de cette série est de dénoncer l'artificialité des photos de magazine et de publicité. En septembre 2016, il réalise des concept arts en peinture numérique pour le prochain long métrage ésotérique de Julien Delacre. 

Cette année, un autre réalisateur Mike Zonnenberg, lui propose de réaliser une série de character designs représentant le personnage de la Mort pour son prochain court-métrage fantastique. Enfin, depuis février dernier, il travaille en étroite collaboration avec un producteur d'albums de rap et de slam, avec qui les échanges sont déjà très fructueux.

Consultez son portfolio et pour toute demande, n'hésitez pas à le contacter.