FLUX DU SDH

vendredi 3 juin 2011

FILMER LA MUSIQUE # 5 | Chronique C : "Le Rock ne veut plus rien dir e pour moi, le Punk me fait pisser de rire, la New Wave me fait chialer en at tendant je n'écoute que çà" THTH





ok

Et voilà BAM/ c'est déjà le 4ème jour du meilleur festival européen (carrément et l'année prochaine on vise l'Amérique et les "pamplemousses à Miami") qui mixe cinéma/vidéo, punk/rock, new wave/électro, loosers flamboyants et illustres inconnus de génie non re-connus, ni boostés par Mama Hype et ses servants qui tètent : les homo suckers pro de la Médiasphère mainstream a.k.a les journaleux (moi je suis un crevard du web et mon exemple si j'avais été "journaliste" c'est le rédac'chef de Chronic'art). Voilà, la vitesse de croisière du ULM sonore performatif est atteinte. Les concerts s'enchainent comme des perles sur le fil du rasoir avec des têtes d'affiches qui prennent parfois le Melon ou qui s'agitent un peu trop avec leurs Bottes de cuir  (pas Spectrum / encore Chapeau!) mais aussi - et surtout - des jeunes groupes prometteurs comme les Catholic Spray habitués aux cantines de Belleville spammant dans l'air des chants ultra aigus - imaginez des lapins humains à la Donnie Darko se faire écorcher vif, reliés à des micros HF - ou des combos plus âgés, qui posent leur savoir Fer de lance de leur FRUSTRATION, le groupe de Born Bad nous a livrés hier, boules quiès en mains, un très bon concert cold wave 2.0. Olivier BKZ a enfin compris et intégré dans son corps et son esprit, l'impact de cette cold wave vaudou et le pourquoi du comment qui émane de cette vague froide sonore, glacée mais si énergique, l'énergie du désespoir, espoir qui traverse  le corps et le Lord Brain. Petit aparté : le chanteur de Frustration est venu me voir avant mon passage sur le plateau de Channel n°5 pour me demander si j'étais bien le frère du chanteur de SECONDE CHAMBRE et m'a dit que ce groupe a été pour lui  le meilleur groupe de cold wave de France, dépassant haut la main certains, ça fera plaisir au frangin JP ! Nos vies d'artistes sont quand même plus influencées par les feed-backs d'artistes frères que par la reconnaissance fake des médias mainstream de merde. C'est dit.

Bon, aujourd'hui, je vous propose direct d'aller visionner ce documentaire à 16 h Who Is Harry Nilsson (And Why Is Everybody Talkin' About Him)? qu' AlexRossi sur le SDH
nous a conseillé de voir avec lui et effectivement, en lisant la bitch (féminin de "pitch"), voilà une découverte bien décalée mais fuck, c'est qui ce Harry Nilsson ? Un Lennon Kaufman ? 

Culture gate-crash (le punk social sans œuvres) : j'assiste depuis deux jours aux aventures rocambolesques d'un membre du SDH à la Gaîté Lyrique,  j'ai nommé JMI, vous ne pouvez pas le rater il est habillé en crevard terminator tRicard avec sa casquette et ses fringues bariolées de toutes les couleurs de la créafion (vert écolo/ bleu ump/ jaune piss off/ rouge coco  avec des tatouages de hells angels du dimanche, très classe... Il a envoyé un post-report qui m'a fait mourir de rire quelques passages (les plus drôles bien sur putain d'auto-censure) ont été trashé pour éviter des problèmes avec le bar (qui pourrait être un peu plus... hum... cool hétéro...) :

"Salut le SDH !  Hier c'était énorme ÉNORME Ty Segall !!! Je crois que TH n'était plus là et il va chialer toutes les larmes de son corps si il ne connait pas ce groupe. La batteuse tapait tellement bien, fort et juste que j'en suis tombé raide dingue ! En comparaison, en rentrant je suis passé à la miroit écouter un groupe de zik punk/mötorhead* le batteur était un molosse qui tapait comme un sourd sur sa batterie, ça envoyait mais ce n'était pas si élégant ! Mais elle avec ses petits bras c'était un milliard de fois plus fort et meilleur. Vive les filles!  C'était aussi violent que si je m'étais retrouvé assis sur la central de Fukushima, mais sans la radioactivité et juste le blast. En plus, ils ont joué tous leurs morceaux en version speed core. Auparavant, voyant que TH était un peu stressé avant de monter sur le plateau je lui ai offert une vodka/orange. Ben oui c'était juste humain et normal de faire ce p'tit geste. Ma contribufion à la SDH corporate. Normal quoi. Méfiez-vous de trop sucker le SDH et de ne pas vous retrouver avec 1 kilo de F**** dans la bouche. Ce festival a une programmation énorme et de haute qualité. Merci à Forest & Daviron, je vous kiffe les gars ! Perso, le mardi je suis passé en gate-crash level niveau 4. Viré une première fois manu-militari à cause de la prise d'un bar pour offrir gratos de la boisson au peuple. Quand le boss m'a dit qu'il allait appeler les keufs, je lui ai dit qu'il m'attraperait jamais et j'ai fait un saut en mode Fosbury par dessus une œuvre d'art. L'âge (le même que TH) et l'alcool fort faisant, je me suis vautré comme une merde. Fuck! Le gate-crashing est un sport de haut niveau qui se pratique avec beaucoup d'élégance." JMI

Maintenant voilà les faux "pass" de JMI.... les vrais pass concerts sont gris alors notre JMI a eu l'idée de chourer du gaffeur gris (scotch robuste pour le théâtre et la scène...).
Admirez  L'art content pour rien (on écoute Anne_Horel_et son Content_Pour_Rien.mp3 ) :



 * A propos de Mötorhead, chercher le documentaire sur et avec LEMMY qui passe aussi aujourd'hui à la Gaîté...
http://www.filmerlamusique.com/2011/Filmer-la-musique-festival/p7ipaprogrammeimfestivalisprogramme.html
OK le voilà /

Ce soir 21 h concert d' ALADDIN (
Nicolas ker de Poni Hoax et PARIS et Gilb'R du label Versatile) /
Très bon album de la Douille, cherchez mon morceau préféré sur mon serveur Free)

C'était_



TH

 

Suck my flux

Speech by ReadSpeaker